Retour aux actualités

L’évènementiel et l’après-Covid : quelles perspectives ?

13 . 04 . 2021

Touché lourdement par la pandémie de Covid-19 et la crise qui a suivi, le secteur de l’évènementiel a beaucoup souffert depuis plus d’un an. Mais les perspectives de reprise ne manquent pas et poussent à l’optimisme.

16 mars 2020. Dans une allocution télévisée désormais historique, Emmanuel Macron annonce le début du premier confinement et se montre déterminé : « nous sommes en guerre ». Face à un virus incontrôlable, les gouvernements des différents pays touchés interdisent alors tout rassemblement humain. Une catastrophe pour l’évènementiel qui voit alors se succéder les reports puis les annulations face à une pandémie qui s’installe. La musique, le sport, les salons et foires… La crise chamboule tous les calendriers. Au Mans, l’édition 2020 des 24 heures n’échappe pas à la règle. Prévue les 13 et 14 juin, elle est reportée aux 21-22 août, avant finalement de se tenir les 19 et 20 septembre, à huis-clos… Quant à Le Mans Classic, évènement de référence dans l’automobile, c’est désormais en juillet 2022 qu’il est prévu. Au global, on estime que le chiffre d’affaires du secteur de l’évènementiel a été divisé par 3 ou 4 sur l’année 2020, avec une perte totale de 5 milliards d’euros.

Stand Boralex - CNE 2019

Les évènements dématérialisés, une réponse limitée

Face à ce véritable tremblement de terre, le secteur de l’évènementiel s’organise. Puisque les rassemblements physiques sont interdits ou limités, la solution de la dématérialisation des évènements est retenue par certains acteurs. Mais si le digital est un outil formidablement puissant, il montre vite ses limites quand on parle d’évènementiel. Difficile en effet de retrouver l’ambiance si caractéristique des salons derrière son écran. Tout ce qui fait le charme de l’évènementiel disparait avec la distance : les rencontres inopinées, les discussions animées, la découverte d’un joli stand au détour d’une allée, le partage d’une coupe de champagne avec un client, la signature des contrats à côté des petits fours… en un mot, le digital manque d’humain !

L’évènementiel après-Covid : adaptation, coordination, solutions !

Alors, quel avenir pour l’évènementiel ? Première chose, l’arrivée des vaccins invite à l’optimisme. Si les rassemblements à plusieurs dizaines de milliers de personnes ne sont pas pour demain, les évènements de taille plus modeste devraient pouvoir faire leur retour dès la rentrée prochaine. Une solution se détache notamment : les évènements hybride physique/digital. On pense par exemple aux évènements satellites, où on remplace une grande manifestation par plusieurs petits évènements connectés entre eux de façon digitale. Devant la multiplication de ces petits salons et les contraintes apparues avec l’épidémie, l’adaptation et la coordination seront alors indispensables, surtout au niveau de la logistique et du stockage. Une raison de plus de faire appel à des professionnels de la gestion des flux de marchandises et de personnes pour préparer au mieux la reprise qui se profile.

L’évènementiel est bien vivant, et prêt à bientôt repartir encore plus fort !

Si la crise a durement frappé ce secteur d’activité, les perspectives de reprise sont optimistes, encouragées par un besoin de contacts humains qui n’a jamais été aussi fort. L’épidémie a forcé les différents acteurs du secteur à s’adapter et c’est pourquoi l’évènementiel de demain doit se préparer dès aujourd’hui, afin d’ouvrir ce nouveau chapitre dans les meilleures dispositions possibles.

Pernod Ricard
Pernod Ricard
Perrier-Jouët
Perrier-Jouët
PETER auto
PETER auto
Goodyear
Goodyear
MOTUL
MOTUL
HOKA
HOKA
PROFIRST
PROFIRST
PATHE CINEMAS
PATHE CINEMAS
DS AUTOMOBILES
DS AUTOMOBILES
PLAYSTATION
PLAYSTATION
ASTON MARTIN
ASTON MARTIN
CHATEAU LACOSTE
CHATEAU LACOSTE
BORALEX
BORALEX
TOYOTA GAZOO RACING
TOYOTA GAZOO RACING
SAMSUNG
SAMSUNG
MASTRAD
MASTRAD
PORSCHE
PORSCHE
ORECA
ORECA
CARTIER
CARTIER
ACO
ACO
VICOMTE ARTHUR
VICOMTE ARTHUR
GANT
GANT
WORLDSKILLS
WORLDSKILLS
ROLEX
ROLEX
Retour